Publié le 24.09.2019

André Bals remporte la SYZ Translémanique en Solitaire 2019

  • Le skipper du Luthi 990 IKI Samsic s’est imposé au temps compensé devant David Bugnon  (Mb’s) et Joshua Schopfer (Mirabaud 1). La victoire en temps réel est revenue à Patrick Girod sur Raijin.

    La 46è édition de la SYZ Translémanique en Solitaire (tour du Léman à la voile en solitaire et sans escale) s’est disputée dans une  grande variété de conditions météorologiques, avec un vent quasiment absent lors du départ, des brises thermiques l’après-midi puis un vent de sud-ouest parfois appuyé et légèrement orageux la nuit de samedi à dimanche. 

    Ces conditions variées et complexes ont sacré les meilleurs régatiers du Léman, les plus observateurs, patients et polyvalents. Arrivé cinquième en temps réel à bord de son Luthi 990 IKI Samsic après 18h38 de navigation, André Bals remporte la course en temps compensé, celle qui fait foi, établie sur la base d’un rating qui tient compte des caractéristiques des différents voiliers. Bals devance David Bugnon  (Mb’s) et Joshua Schopfer (Mirabaud 1), vainqueur de la classe des Surprise, la plus représentée avec 22 embarcations sur la ligne de départ.

    Ambassadrice de la manifestation, la navigatrice britannique Dee Caffari, première femme à avoir effectué le tour du monde à la voile d’est en ouest et 6ème du Vendée Globe 2008, a apprécié l’exercice et remporté la catégorie des Grand Surprise. « C’était une régate splendide que j’ai beaucoup appréciée à l’exception du départ sans vent », a-t-elle déclaré au terme de sa course. « Le spectacle était superbe et le Léman a prouvé qu’il était un lac très complexe, qui génère d’excellents marins. »

    Vainqueur de la course en temps réel, le genevois Patrick Girod (Raijin) s’est imposé après 17 heures de navigation, avec 28 minutes 47’ d’avance sur son sister-ship, le Psaros 33 Petrel barré par Arnaud Gavairon. Il remporte ce classement pour la seconde année consécutive. « Peu avant la bouée de Villeneuve, je me suis retrouvé au coude à coude avec Petrel et nous avons navigué groupés jusqu’à Evian sur le chemin du retour », a-t-il raconté au terme de la course. « C’était une régate très intense. Je pense que j’ai mieux géré les transitions entre les systèmes météo, notamment lorsque le vent d’ouest s’est levé, et c’est ce qui m’a permis de le distancer. Je suis très content de cette victoire » 

    50èmes Hurlants, barré par Olivier Pictet, est le premier concurrent de la classe TCF2 à avoir franchi la ligne d’arrivée tandis qu’une quarantaine de régatiers a choisi d’abandonner en raison des conditions éprouvantes. 

    Classement au temps compensé:
    1 Andrei BALS, IKI-Samsic, SNG, Luthi 990
    2 David BUGNON, Mb’s, CVVT, Esse 850
    3 Joshua SCHOPFER, Mirabaud 1, SNG, Surprise


    Classement en temps réel:
    1 Patrick GIROD, Raïjin, SNG, Psaros 33
    2 Arnaud GAVAIRON, Pétrel, Psaros 33    
    3 Nicolas BAUDU, Eole7, CNLy, Psaros 33    
     

Dernières actualités de la SYZ Translémanique en solitaire

Top